Une femme dominatrice

Dominatrice et cruelle

Elle se sentait un peu seuls ces derniers temps. La dernière rencontre qu’elle avait faite ne lui avait pas donné satisfaction. Elle n’aimait pas les hommes qui ne baisaient que pour leur propre plaisir. Elle, c’est Élodie, la célibataire endurcie de l’immeuble. Le soir venu, elle se rendit au nouveau bar tendance qui venait d’ouvrir dans le quartier.

Personne ne risquait de la reconnaître sous cette perruque et cette robe qui lui moulait le corps comme une deuxième peau. Elle était déjà mouillée et plus d’un homme se retournaient sur son passage, intrigués par cette belle jeune femme. De son côté, elle avait déjà repéré sa proie et s’en approcher était un jeu d’enfant, sa poitrine généreuse et son corps moulé dans sa robe rouge ont joué en sa faveur.

Il était assis accoudé au bar, l’air de dire « c’est moi, regardez-moi ». Elle s’approcha de lui et lui demanda calmement de lui offrir un verre. Ce qu’il fit sans la moindre hésitation. Elle lui demanda ensuite si finir la nuit avec elle ne le tenterait pas. Il ne prit même pas le temps de réfléchir et tous deux se retrouvèrent chez elle. À peine arrivés, elle prit les choses en main.

Elle lui ordonna de retirer ses vêtements et de se mettre à genoux devant elle. Il était surpris de ce revirement de la situation, mais ce n’était pas pour lui déplaire. Elle commença également à se dénuder, sans pour autant tout ôter. Il était en sueur et son sexe se dressait comme un épieu. Retenant son souffle, il se demandait ce qui allait ensuite se passer.

Elle lui dit de ramper jusqu’au lit comme le ver de terre qu’il était. Elle lui donnait des petits coups de talons pour qu’il obéisse. Arrivé au lit, elle le poussa et lui attacha les mains à la tête du lit. Elle grimpa ensuite sur lui et d’un coup de reins s’empala sur lui sans lui laisser le temps de respirer. Elle se mit à onduler sur lui, en se caressant les seins.

Elle accéléra le rythme puis se retira juste avant que son partenaire ne jouisse. Le plaisir, elle sera la seule à en avoir cette nuit. Elle se masturba devant son amant d’un soir jusqu’à ce que l’orgasme l’emporte. Puis elle lui prit son sexe turgescent dans la bouche et se mit à le sucer lentement en prenant plaisir à le voir rouler la tête à gauche à droite, totalement à sa merci.

Copyright 1er-sexe.com


Auteur

Angélique
Amoureuse de littérature érotique et croqueuse d’hommes invétérée, Angélique vous offre ses talents d’écriture et ses récits toujours emprunts de sensualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *