Une femme allongée sur l'herbe

Déjeuner sur l’herbe

Écolo convaincue et militante active dans une association pour la protection de la nature, Amélie est consciente depuis longtemps que l’homme doit faire quelque chose pour sauvegarder la planète. Le tri sélectif n’a plus aucun secret pour elle, les déchets organiques finissent au compost et les ampoules à économie d’énergie ont fait leur apparition chez elle, il y a bien longtemps déjà. A l’affût de toutes les nouveautés écologiques, elle n’hésite pas à troquer son vieux radioréveil pour un réveil à eau, sa lampe torche à piles pour une lampe dynamo.

Elle a déjà convaincue ses parents de faire des efforts sur leur consommation électrique. Pour l’anniversaire de son père, elle lui a offert une panoplie de lampes à économie d’énergie. Plus aucune lampe à incandescence ne rentre chez eux. Il faut dire qu’Amélie ne lâche jamais l’affaire. Son père a préféré céder plutôt que d’être confronté aux innombrables discours écologique de sa cadette.

Il y a maintenant 5 ans, ses parents voulaient faire installer une climatisation dans leur maison. Bien entendu, Amélie s’y est opposée farouchement et n’a pas hésité à planter elle-même des lierres grimpant tout le long de la façade. Aujourd’hui les lierres couvrent la quasi totalité de la façade et son père avoue volontiers que la température de la maison a baissé en été.

Peu importe les efforts qu’elle doit fournir, tant que ses actions peuvent protéger la nature, Amélie est toujours prête à aller jusqu’au bout. Elle n’hésite pas à se fâcher contre un passant qui jette un papier au sol et, bien évidemment, ce dernier a le droit à un cours sur la protection de la planète, ainsi que sur les conséquences de ses actes…

Amélie ne se fait pas que des amis. Elle en a d’ailleurs perdu quelques uns en cours de route. Il faut dire que tous les sujets de discussion tourne autour de la protection de la planète, de l’écologie, de l’importance de faire des efforts pour sauvegarder la nature. Elle n’a que 25 ans, mais a déjà prévu de faire construire dans quelques années, une maison autonome !

C’est au cours d’une réunion de son association qu’Amélie rencontre Richard, un beau jeune homme, écolo comme elle. Un échange de regard aura suffit pour que ces deux là tombent sous le charme. Depuis, ils militent ensemble et ne se quitte plus d’une semelle. Ils viennent même d’emménager ensemble dans un petit appartement au rez-de-chaussée d’un immeuble avec petit jardin privatif. Le choix de l’habitation n’a pas été simple. Amélie désirait au départ vivre à la campagne. Cependant, les trajets quotidiens et bien évidemment la pollution engendrée ont vite eu raison de ses arguments. Il était préférable de rester à Dinard et de pouvoir agir sur place plutôt que de polluer un peu plus. Depuis, Amélie a aménagé le petit jardin et a même réussi à convaincre la copropriété de passer aux lampes à économie d’énergie pour réduire leur facture.

Le tri sélectif étant déjà mis en place, elle n’a eu qu’à demander aux propriétaires de jardin d’utiliser le compost pour recycler leurs déchets organiques. La tâche ne fut pas facile, mais Amélie sait être convaincante.

Elle passe beaucoup de temps dans la nature à se promener et aujourd’hui, plutôt que de rester dans son appartement, elle décide de préparer un pique-nique en forêt. Le panier en osier est plein à craquer, la nappe est prête ainsi que le sac poubelle pour récolter les déchets une fois sur place.

Richard et Amélie enfourchent leur vélo et se dirigent vers la forêt. Ils se rendent vers une clairière qu’ils affectionnent particulièrement. Il faut dire que l’endroit est particulièrement beau. Un petit cours d’eau longe la clairière qui est parsemée de fleurs sauvages. Amélie installe la nappe au sol et les deux tourtereaux entament leur repas frugal à l’ombre d’un chêne.

Une fois leur repas terminé, les deux amoureux s’allongent l’un contre l’autre en rêvant d’un monde meilleur. Mais Richard, beaucoup moins militant que la jeune femme a bien d’autres idées en tête pour le moment. Il n’a pas fait l’amour depuis 2 jours et a bien envi de profiter de la nature pour convaincre Amélie que c’est l’endroit idéal pour leurs ébats amoureux.

Il commence par l’embrasser fougueusement tout en lui caressant les cuisses. Amélie comprend très vite où il veut en venir et semble disposée à suivre les assauts de son amoureux. Elle déboutonne alors sa chemise et lui caresse le torse pendant qu’il lui retire à son tour son t-shirt pour libérer ses seins emprisonnés dans son soutien-gorge.

Il se penche et se met à lui lécher les tétons goulûment. Amélie adore se faire lécher les tétons et ne tarde pas à gémir. Puis il glisse entre ses jambes et lui soulève sa petite jupette. Il écarte sa petite culotte et écarte ses lèvres pour lui lécher le clitoris.

Amélie se trémousse en gémissant un peu plus fort. Il enfile ensuite un doigt dans sa petite chatte déjà bien trempée. Les va-et-vient provoquent des petits cris stridents chez Amélie qui a du mal à se contrôler. Elle se redresse brutalement, retire le bermuda et le boxer de Richard et empoigne fermement son sexe déjà bien dur. Elle lui lèche les couilles, laisse glisser sa langue le long de sa verge et lui aspire le gland comme une folle. Elle se met alors à lui pomper la queue vigoureusement. Très excitée, elle grimpe sur Richard et s’empale profondément sur sa queue, et se met à le chevaucher comme une chienne en chaleur. Richard a du mal à contrôler son envie de jouir. Il se retire et prend quelques minutes pour se calmer.

C’est alors que la jolie jeune femme se met à quatre pattes. Richard en profite pour lui lécher le trou du cul et n’hésite pas à lui fourrer sa queue dans son petit anus encore tout serré. Amélie se met alors à hurler très fort. Elle adore sentir la queue de son homme aller et venir dans son cul. Elle se trémousse dans tous les sens tout en se caressant le clitoris. Elle ne tarde pas à jouir très vite avant de se retourner et d’empoigner la queue de son homme. Elle se met alors à le branler très fort, puis lui lèche le gland jusqu’à ce qu’il décharge tout son foutre dans sa bouche. Épuisés, les deux amants s’allongent l’un contre l’autre avant d’avaler quelques grains de raisin.

Ils remettent leurs vêtements en souriant, rangent leurs affaires en prenant bien soin de ne rien laisser sur place, puis enfourchent leur vélo pour retourner chez eux. Rien de tel qu’une journée en pleine nature pour réveiller la libido d’Amélie…

Copyright 1er-sexe.com


Auteur

Angélique
Amoureuse de littérature érotique et croqueuse d’hommes invétérée, Angélique vous offre ses talents d’écriture et ses récits toujours emprunts de sensualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *